TV5 

Radio Télévision Jacmel Inter

Jacmel Inter © 2017.  Privacy Policy  

Developped by Tommythe3ntertainer

TV

CHANNEL 5

24/24

Regarder Tv5 Jacmel Inter

7:00 PM

Lundi-Mercredi-Vendredi

Jacob JANVIER presente 

 

5:00 AM

chaque matin avec

Pasteur Lenord Basile

9:30AM

Tous les matin avec

Enaise Celestin

11:30 AM

Chaque jour avec

Althemar Jefferson

2:00 PM

Avec Stanley Pantaleon

2:30 PM

tous les jours avec

Jacob Janvier

La photo du jour

NOS ÉMISSIONS Télévisées 

cliquez ici pour regarder

Le Point 

Tous les jours

présenté par

Wendell THEODORE

Cliquez ici pour regarder

7:00 PM

Tous les samedi L'equippe sportive de la RTV5 presente HEBDO SPORT de

7:00 PM a 9:00 PM

cliquez ici pour regarder

8:30 PM

Suivez tous les jours GRAND Jounal Jakmel

de 8:30 PM a 9:00 PM

cliquez ici pour regarder

VIDEOS POPULAIRES

25 AOUT 2017

01  SEPT 2017

31 AOUT 2017

28 AOUT2017

30 AOUT2017

9 AOUT2017

Ecouter

En ce moment sur Jacmel Inter

Top Music

8:30 AM

6:00 PM

Chaque Dimanche

Djalanta MOISE vous presente Moman Timoun

LE POINT 25 AOUT 2017 JERRY TARDIEU
LE POINT 28 AOUT 2017 EXUME et PASQUET
LE POINT 1er Sept miss AYITI 2017
LE POINT 31 AOUT 2017
LE POINT 9 AOUT 2017 Wilson Jeudy.metropolehaiti.com

cliquez ici pour regarder

 
LE POINT 26 Septembre 2017 EDWIN PARAISON
LE POINT 30 AOUT 2017 BIJOU & LUBIN

 

Budget/Mouvements de protestations 

Pour désamorcer la grève des juges, Jovenel Moïse promet des réaffectations au CSPJ

De concert avec plusieurs institutions partenaires, les responsables de « Komite pwoteksyon timoun Site Letènèl » (KPTSL) ont organisé le vendredi 22 septembre 2017, à l’hôtel Marriott, une cérémonie de clôture du projet « Activité génératrice de revenu » (AGR). Ce projet vise l’intégration et la réinsertion sociale et économique des adolescentes-mères à Martissant.

 

Economie -

Vingt adolescentes-mères ont reçu une séance de formation en entrepreneuriat, sur la sexualité et la connaissance de soi entre autres, mise en œuvre par KPTSL, une organisation œuvrant dans le domaine de l’intégration des jeunes dans les quartiers populaires de Port-au-Prince. Cette organisation dit travailler en vue de donner à ces jeunes filles mères un métier capable de les aider non seulement à se prendre en charge, mais également de subvenir aux besoins de leurs enfants.

 

De Projet Montréal en passant par une candidature dans Rivière-des-Prairies (RDP), Jean David Prophète arrive dans le Mile-End avec Équipe Denis Coderre pour Montréal. Quand, comment et pourquoi, le candidat s’explique dans une Déclaration officielle.

 

Écrit par: Jean Numa Goudou

 

J’annonce aujourd’hui que je me présente pour l’Équipe Denis Coderre pour Montréal pour le district du Mile-End.

 

J’étais, jusqu’à tout récemment, candidat de Projet Montréal pour le district de Pointes-aux-Prairies de l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles. Ma situation est évidemment spéciale, mais elle n’est pas singulière. En effet, plusieurs ont fait le même geste que moi avant.

 

Avant de poursuivre sur mes projets et ma vision pour le plateau et la ville de Montréal, je dois vous expliquer ma décision.

   Secteur par secteur, Jovenel Moise demande à rencontrer les maires grévistes

A la minute -

Une rencontre est prévue demain jeudi entre le président Jovenel Moise et les maires. Le ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales a fait part, dans une correspondance adressée au président de la fédération nationale des maires(FENAM) Jude Edouard Pierre, par le chef de l’état. Lundi  dernier Jovenel Moise avait rencontré les membres du pouvoir judiciaire. Les magistrats, tout comme les juges, appellent à la révision du montant alloué à leur secteur dans le budget 2017-2018.C’est ce mercredi que la grève de 3 jours entamée  par 49 des 140 mairies de la république prendra fin.

Education/ Examens officiels/ Récompense 

Jovenel Moïse rend hommage aux lauréats nationaux

Le président de la République, Jovenel Moïse, accompagné du Premier ministre Jack Guy Lafontant, du ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Josué Agénor Cadet, a procédé le mardi 26 septembre, au Centre de convention de la BRH, à la remise de prix aux lauréats des examens officiels pour l'année académique 2016-2017.

 

 

National -

Des attestations, des médailles et des cadeaux ont été remis mardi par le président de la République, Jovenel Moïse  aux lauréats aux épreuves des examens officiels lors d’une cérémonie organisée en leur honneur. Le chef de l'État, dit, par cette initiative, vouloir engager la nation à valoriser le goût de l’effort et la recherche de l’excellence dans ce qu’ils entreprennent.

Besoin de cellules souches pour vivre

Des électeurs républicains de l'Alabama ont boudé le candidat de Trump lors d'une élection primaire sénatoriale

A la minute -

Le président américain Donald Trump a reçu un camouflet mardi des électeurs républicains de l'Alabama, qui ont boudé son candidat lors d'une élection primaire sénatoriale aux conséquences nationales.

Selon les résultats définitifs, Le magistrat chrétien ultra-conservateur, Roy Moore l'a emporté par 54,9% des voix contre 45,1% pour Luther Strange, selon AFP.

National -

En signe de protestation contre la loi de finances, les juges des 18 juridictions du pays entreront, encore une fois, en grève au début du mois d’octobre après la rentrée judiciaire. Pour tenter d’empêcher cette grève, le président de la République a rencontré lundi, au Palais national, les membres du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Jovenel Moïse a promis de faire « des réaffectations et des désaffectations » pour répondre aux revendications des juges…

« Nous avons discuté avec l’exécutif sur les raisons qui poussent les juges à entrer en grève »,  a rapporté au Nouvelliste Me Dilia Lemaire, membre du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) jointe par téléphone mardi soir. Selon elle, les juges maintiendront leur mot d’ordre de grève tant qu’il n’y aura pas une autre considération pour le système judiciaire dans le budget national.  « Vu que le budget est déjà voté, l’exécutif envisage certaines manières de faire. Je ne m’y connais pas trop dans les thèmes techniques, l’exécutif essaie de faire des désaffectations et des réaffectations dans des lignes budgétaires », a-t-elle fait savoir au journal.

 

L’idée est de stopper la grève des juges. C’est ce que souhaite, en tout cas, le président Moïse. Cependant, le CSPJ, lui, veut avoir des moyens pour répondre aux exigences des juges, ne serait-ce le minimum. Me Dilia Lemaire a confié au Nouvelliste que le chef de l’État n’a pas donné « une garantie totale » que le pouvoir judiciaire va avoir plus de moyens financiers,  mais il étudie la possibilité de faire des arrangements pour empêcher la tenue de la grève, a-t-elle dit au journal.

Techniquement et légalement, le budget 2017-2018 tel que voté par le Parlement ne peut pas être modifié par le Palais national, comment augmenter l’argent déjà alloué au CSPJ ? A cette question directe du Nouvelliste, l’honorable Dilia Lemaire répond avec franchise : « Ah ! Vraiment, je ne sais pas. Les thèmes que j’ai le plus retenus lors de la rencontre, c’est que l’exécutif étudie les possibilités de faire des désaffectations et des réaffectations afin de permettre au CSPJ de répondre à certaines exigences des juges pour empêcher la tenue de la grève… »

Elle attend sur son lit d’hôpital Sacré-Cœur de Montréal des cellules souches compatibles afin de traiter un cancer des os. Mais Marie-Edith Boileau répond au bout du combiné, avec un grand sourire «ça va bien. Merci.», lorsqu’on tente de pendre de ces nouvelles.

 

Écrit par: Jean Numa Goudou

 

Comme on dit dans son pays d’origine, Haïti, « l’espoir fait vivre », un dicton qu’elle semble avoir dans le sang. Née à Jacmel (Sud-est) et adoptée dès l’âge de 6 ans par une famille québécoise de Rimouski, cette femme de 39 ans cherche activement un ou des donneurs de cellules souches que ses parents adoptifs ne peuvent pas lui fournir.

 

Normalement, les premières recherches de donneurs sont effectuées au sein d’une fratrie, ce que la patiente n’a pas actuellement au Québec. Sa mère biologique s’est séparée de son père, Eddy Sainval de Jacmel, pour marier un Québécois qui la prend avec lui également.

 

Enfant unique de sa mère, cette dernière décède subitement au Canada alors qu’elle n’avait que 6 ans. La famille Boileau décide alors de l’adopter. «J’ai des frères adoptifs, dit-elle, mais biologiques je ne le sais pas.» Voilà pourquoi, elle se tourne vers les communautés noire et métisse du Canada pour l’aider à se greffer à la vie.

Des dizaines de demandes d’asile bâclées 

Twitter précise que Trump ne fera pas partie du groupe test pour l'allongement des tweets

A la minute -

Le président des Etats-Unis Donald Trump, hyper actif sur Twitter, ne fera pas partie des utilisateurs habilités à tester l'allongement des tweets à 280 caractères, a précisé le réseau social américain.

"Il n'est pas dans le groupe test", a tenu à préciser sur le réseau l'un des co-fondateurs de Twitter Biz Stone, après que l'annonce mardi du doublement possible de la longueur des tweets a déclenché une avalanche de réactions d'utilisateurs.

Seulement deux mois après leurs arrivées au Canada, de nombreux demandeurs d’asile sont invités à assister à leur audience de recevabilité auprès de la Commission du statut des réfugiés, ce qui ne leur laisse pas le temps de se préparer adéquatement.

 

Écrit par: Jean Numa Goudou

 

In Texto a rencontré une dizaine d’entre eux lors d’une séance d’informations réalisée par la firme spécialisée en immigration, Vision max services, à La perle retrouvée le dimanche 10 septembre dernier. Une soixantaine de demandeurs d’asile y ont assisté.

 

« Mon avocat m’a seulement aidé à remplir les formulaires. Il ne m’a donné aucun autre rendez-vous afin de me préparer pour l’audience », confie Alain au journal.

 

Ce demandeur d’asile est arrivé au Canada le 4 juillet et son rendez-vous pour l’audience de recevabilité de sa demande au tribunal est fixé au 14 septembre, soit un peu plus de deux mois après son entrée.

 

Milien, arrivé au Canada vers la fin du mois d’août, est dans la même situation. Selon lui, Il y a eu un attrape-nigaud dans les processus d’asile en cours actuellement.

 

« Beaucoup d’entre nous se sont faits piéger, dit-il, car on vient ici pour travailler. Et, on pensait que l’accélération de notre dossier allait nous permettre d’avoir nos permis de travail et de trouver un emploi. Mais dans le fonds, on n’est pas prêts.»

La séance d’informations sur les demandes d’asile au Canada de Vision max services portait sur ce qu’un demandeur d’asile doit faire avant, pendant et après une audience de recevabilité qui dure en moyenne 3 heures au tribunal.

 

Modifications à apporter au Fondement de la demande d’asile (FDA), les documents à soumettre, le choix de langue, la traduction des documents, la préparation de l’audience et les pièges à éviter sont autant d’aspects qui ont été abordés lors de cette réunion.

 

François Jean-Denis, l’animateur de la soirée a aussi abordé les attitudes à adopter pendant l’audience, le processus d’appel après la séance et les autres recours possibles, le cas échéant.

 

« Je suis mieux outillé par rapport aux commissaires mais aussi par rapport à mon représentant. Je suis à même de rectifier mes erreurs maintenant », affirme Joachin qui a son audience le 4 octobre prochain.

 

« On aurait dû participer à ces genres de séance d’informations depuis qu’on était au stade olympique. Bon nombre d’entre nous ont pris des dates d’audience à la va-vite, si on avait su ce qu’on sait aujourd’hui, on ne l’aurait pas fait. Moi je ne suis pas prêt pour mon audience du 27 septembre »- Jeansois, arrivé à Montréal fin juillet dernier de façon irrégulière.

 

Témoignages de demandeurs d’asile

 

Audio Player

00:0000:00Use Up/Down Arrow keys to increase or decrease volume.

Françcois Jean-Denis, l’animateur de la séance d’informations du 10 septembre dernier, prévoit un taux d’échec plutôt élevé face à cette impréparation des dossiers de demandes d’asile.

 

« Je constate qu’en changeant les dates, cela met les gens dans une mauvaise situation, dit-il, car le commissaire est là pour analyser les dossiers qu’il a en main. S’il y a des erreurs, cela signifie que la personne sera pas crédible et son cas sera refusé »

La plupart de cette soixantaine de demandeurs d’asile ayant assisté la séance d’infos n’avaient pas encore complété leur formulaire « Fondement de la demande d’asile», un élément important du processus d’asile.

 

Ce document explique qui vous êtes, quels sont les dangers (liés à la politique, l’orientation sexuelle, la religion ou la race) qui vous menacent dans votre pays et pourquoi vous avez besoin d’une protection liée au statut de réfugié au Canada.

 

Au total, 7 950 demandes d’asile déposées au Québec ont été traitées par le gouvernement fédéral de janvier à juillet 2017. Les demandeurs d’asile sont majoritairement d’origine haïtienne, indienne, mexicaine, colombienne et turque.

 

En date du 6 septembre 2017, 40 nouveaux demandeurs d’asile ont été hébergés. Ils sont 1 906 à être hébergés temporairement dans la grande région de Montréal selon des données fournies par le ministère québécois de l’Immigration.