TV5 

Radio Télévision Jacmel Inter

Jacmel Inter © 2017.  Privacy Policy  

Developped by Tommythe3ntertainer

TV

CHANNEL 5

24/24

Regarder Tv5 Jacmel Inter

7:00 PM

Lundi-Mercredi-Vendredi

Jacob JANVIER presente 

 

5:00 AM

chaque matin avec

Pasteur Lenord Basile

9:30AM

Tous les matin avec

Enaise Celestin

11:30 AM

Chaque jour avec

Althemar Jefferson

2:00 PM

Avec Stanley Pantaleon

2:30 PM

tous les jours avec

Jacob Janvier

La photo du jour

NOS ÉMISSIONS Télévisées 

cliquez ici pour regarder

Le Point 

Tous les jours

présenté par

Wendell THEODORE

Cliquez ici pour regarder

7:00 PM

Tous les samedi L'equippe sportive de la RTV5 presente HEBDO SPORT de

7:00 PM a 9:00 PM

cliquez ici pour regarder

8:30 PM

Suivez tous les jours GRAND Jounal Jakmel

de 8:30 PM a 9:00 PM

cliquez ici pour regarder

VIDEOS POPULAIRES

9 Nov 2017

10 Nov 2017

13 Nov  2017

15 Nov 2017

16 Nov 2017

17 Nov 2017

Ecouter

En ce moment sur Jacmel Inter

Top Music

8:30 AM

6:00 PM

Chaque Dimanche

Djalanta MOISE vous presente Moman Timoun

LE POINT 9 Novembre 2017 Les Guides d'haiti
LE POINT 15 Novembre  2017 Daniel Supplice
LE POINT 10 Novembre 2017 Architecte
LE POINT 13 Novembre  2017 Manuel L  G  Ormaechea Marc A  Archer
LE POINT 17 Novembre 2017 Jean Max Bellerive

cliquez ici pour regarder

 
LE POINT 20 Novembre 2017 Pierre Antoine Louis
LE POINT 16 Novembre 2017 Hervé Denis

 

On a parlé du budget aux Jeudis de Saint-Louis de Gonzague

Du 17 novembre au 12 décembre, Festival Arts célèbre ses 35 ans d’existence. Pour cela, elle propose une exposition collective réunissant huit peintres, une verrière, une bijoutière et un artisan de lampes. Marie Alice avoue que l’ambition à 35 ans, c’est de pouvoir continuer à exposer l’art haïtien qu’il pleuve qu’il tonne.

Ticket Mag -

« Je me retrouve, déclare ce mercredi Marie-Alice Théard, la maîtresse des lieux, dans le même état d’esprit qu’il y a 35 ans ». En effet,  quand elle a avoué à ses proches qu’elle voulait ouvrir une galérie d’art dans un pays où le pape Jean-Paul II dira peu de temps après :

 

National -

Peuple Haïtien,

Jeunesse de mon pays,

La célébration de la Victoire illustre de Vertières, ce 18 novembre 2017, c’est la démonstration de la volonté des Haïtiens, à travers leurs leaders politiques dûment élus et exerçant la plénitude de la souveraineté nationale, de prendre le destin historique national en mains.

Vertières, c'est le refus de la fatalité, c'est la victoire contre l'exclusion, c'est la victoire contre toutes les formes de ségrégation et de tyrannie raciste et démagogique qui empêchent les Haïtiens, les Haïtiennes de toutes couches sociales, de toutes complexions de peau, de forger l'entente nationale qui doit leur permettre de convenir d'un plan de redressement national à la hauteur de nos ambitions légitimes.C'est pourquoi, Chers Héros de Vertières, Chers Compatriotes, en ma qualité de Président de la République, Chef de l'État, je m'incline devant vous.

   Secteur par secteur, Jovenel Moise demande à rencontrer les maires grévistes

A la minute -

Une rencontre est prévue demain jeudi entre le président Jovenel Moise et les maires. Le ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales a fait part, dans une correspondance adressée au président de la fédération nationale des maires(FENAM) Jude Edouard Pierre, par le chef de l’état. Lundi  dernier Jovenel Moise avait rencontré les membres du pouvoir judiciaire. Les magistrats, tout comme les juges, appellent à la révision du montant alloué à leur secteur dans le budget 2017-2018.C’est ce mercredi que la grève de 3 jours entamée  par 49 des 140 mairies de la république prendra fin.

Doing business 2018 

L’AMLAT et les Caraïbes : 400 réformes dans le secteur des affaires au cours des 15 dernières années

Les économies d'Amérique latine et des Caraïbes continuent de réformer leur climat d'affaires pour les petites et moyennes entreprises, indique l'édition du 15e anniversaire du rapport annuel Doing Business du Groupe de la Banque mondiale.

 

Economie -

Publié aujourd'hui, le rapport « Doing Business 2018: Réformer pour créer des emplois » constate que la moitié des 32 économies de la région ont mis en œuvre des réformes au cours de l'année écoulée, portant à 398 le nombre de réformes engagées au cours des 15 dernières années.Le Salvador a gagné une place notable dans les meilleurs améliorateurs mondiaux de cette année, avec quatre réformes adoptées au cours de l'année écoulée. Parmi celles-ci, notons l'amélioration de la fiabilité de l'électricité grâce à l'introduction d'un meilleur système de gestion des pannes et de planification de la maintenance permettant aux entreprises de payer plus facilement leurs impôts en mettant en place une plateforme de dépôt et de paiement des taxes. D'autres réformes ont couvert les domaines Doing Business de la négociation de permis de construire et du commerce transfrontalier.

Haut état-major 

Jodel Lesage, commandant en chef des FAD'H

Des électeurs républicains de l'Alabama ont boudé le candidat de Trump lors d'une élection primaire sénatoriale

A la minute -

Le président américain Donald Trump a reçu un camouflet mardi des électeurs républicains de l'Alabama, qui ont boudé son candidat lors d'une élection primaire sénatoriale aux conséquences nationales.

Selon les résultats définitifs, Le magistrat chrétien ultra-conservateur, Roy Moore l'a emporté par 54,9% des voix contre 45,1% pour Luther Strange, selon AFP.

Economie -

Des panélistes de renom, comme c’est toujours le cas, ont savamment entretenu le public, déplacé en grand nombre ce soir-là, de toutes les facettes de la participation citoyenne dans le processus budgétaire d’Haïti. En levée de rideau, André Lemercier Georges, ex-ministre de l’Économie et des Finances, a présenté le cadre global de la préparation du budget, fait le lien entre budget et citoyen tout en effleurant l’aspect politique de la question.

Joseph Paillant, fiscaliste, pour sa part, a insisté sur l’aspect fiscal, sur comment l’Etat collecte les impôts, les différents types d’impôts comme l’impôt sur la consommation qui représente 70%, sur le revenu (20%) et sur le capital (10%). De toute la structure des impôts, dans l’ensemble, avant que l’économiste Kesner Pharel, président du Group Croissance, ne fasse la lumière sur des concepts comme besoin fiscal, capacité contributive et équité.

Si au niveau prévision le gouvernement table sur 3.9% de croissance, un taux d’inflation supérieur à 10%, le taux de pression fiscale, par contre, ne sera que de 12.7%. « Sur chaque 100 gourdes que le gouvernement a au niveau de l’économie, on lui confie seulement 12.70 gourdes. Nous sommes le seul pays à avoir un taux de pression fiscale aussi faible. Si c’est aussi faible, comment peut-on obtenir des services du gouvernement ? », a fait remarquer Kesner Pharel, rappelant que la moyenne du taux de pression fiscale dans la zone est plus de 20%.Pour mieux expliciter le besoin fiscal du gouvernement actuel, à la base de toutes les dernières protestations et manifestations de rue, l’économiste, en bon pédagogue, a patiemment passé au peigne fin la loi de finances 2017-2018. Suivant la grille d’analyse de Kesner Pharel, le besoin fiscal du gouvernement n’a cessé d’augmenter au fur et à mesure que les dons ainsi que le financement externe diminuent. Après le tremblement de terre, les dons sont passés de près de 50 milliards de gourdes à 24 milliards dans le présent budget, soit un manque à gagner de plus de 50% pour ce gouvernement. Au niveau du financement externe, les 20 milliards de gourdes dont bénéficiait l'administration Martelly grâce à l’accord PetroCaribe, lorsque le baril de pétrole était à 100 dollars américains, sont réduites à 5 milliards de gourdes dans le présent budget déposé et voté au Parlement

National -

Le président de la République a nommé l’ancien colonel des ex-FAD’H, Jodel Lesage, comme nouveau lieutenant-général des Forces armées d’Haïti. Dans un arrêté présidentiel, Jovenel Moïse fait de Jodel Lessage celui qui devra former le haut état-major de la nouvelle armée.  Qui est donc Jodel Lesage ?

« J’ai 63 ans, je fais partie de la promotion 1974-1976. J’ai débuté ma carrière au corps des Léopards, j’ai terminé comme assistant-chef d’état-major général G1 avec le grade de colonel », a déclaré le lieutenant-général vendredi matin dans une courte interview exclusive qu’il a accordée au Nouvelliste

Pour le nouveau lieutenant-général, le retour des Forces armées est une nécessité historique, parce que, a-t-il rappelé, c’est l’armée qui a engendré  l’État d’Haïti.

Dans un autre arrêté présidentiel, le chef de l’État a mis sur pied un commandement intérimaire pour le rétablissement des Forces armées d’Haïti composé de six membres : le commandant en chef intérimaire; l’assistant commandant en chef intérimaire; l'état-major général intérimaire ; l’inspecteur général intérimaire ; l’adjudant général intérimaire et enfin l'état-major personnel intérimaire du commandant en chef intérimaire.

Jodel Lesage est le commandant en chef intérimaire. Il va travailler avec d’autres concernés sur la formation du haut état-major de l’armée.

Ce 18 novembre, à l’occasion du 214e anniversaire de la bataille de Vertières, les quelque 150 militaires formés en Equateur vont défiler dans la deuxième ville du pays, le Cap-Haïtien.  Il s’agira de la première parade des Forces armées d’Haïti remobilisées par Jovenel Moïse.

Le locataire du palais national a d’abord rapporté l'arrêté du 6 janvier 1995, qui avait créé une commission de restructuration des forces armées, et celui du 6 décembre 1995 portant dissolution de la force de police intérimaire et consacrant l’existence d’une seule force de police nationale sur tout le territoire de la République.

On a retrouvé les 42 millions de dollars de l’aéroport

Twitter précise que Trump ne fera pas partie du groupe test pour l'allongement des tweets

A la minute -

Le président des Etats-Unis Donald Trump, hyper actif sur Twitter, ne fera pas partie des utilisateurs habilités à tester l'allongement des tweets à 280 caractères, a précisé le réseau social américain.

"Il n'est pas dans le groupe test", a tenu à préciser sur le réseau l'un des co-fondateurs de Twitter Biz Stone, après que l'annonce mardi du doublement possible de la longueur des tweets a déclenché une avalanche de réactions d'utilisateurs.

Si le commissaire du gouvernement a tenté de chercher où se trouvait les 42, 534,450.00 de dollars pour l’expansion de l’aéroport Toussaint Louverture, la China National Automation Control System Corp qui a l'argent avait écrit à toutes les autorités de l'administration Moïse-Lafontant pour parler de l'argent. Sans succès.

 

National -

Après avoir signé le contrat sous la présidence de Michel Martelly, Haïti a avancé 42, 534,450.00 de dollars pour l’expansion de l’aéroport Toussaint Louverture à la  China National Automation Control System Corp. L'État haïtien, après avoir fait le décaissement de ce montant sous l’administration du président Privert, a fait marche arrière face aux pressions de bailleurs de fonds pour qui le prêt chinois est non concessionnel et peu aventageux pour Haïti.

Entre avril et mai 2017, la firme chinoise, disposée à renégocier des clauses financières du contrat de prêt à Haïti  a écrit au ministre des Finances Alix Patrick Salomon, à celui des TPTC, Fritz Caillot, à  Jean Walnard Doneval, conseillé du président Jovenel Moïse  pour qu’une décision soit prise dans le cadre du dossier de l’aéroport. Ces informations ne sont pas rendues publiques. Il y a plus d’un mois, le dossier de l’aéroport gonflé de suspicion refait la une de l’actualité à la demande du député Alfredo Antoine qui avait appelé le commissaire du gouvernement, Clamé OCname Daméus, à enquêter. L’ex-ministre de l’Économie et des Finances Yves Romain Bastien, entre-temps, est indexé, frappé d'interdiction de départ, auditionné et maintenant libre de ses mouvements dans cette affaire il y a un au mieux rétention d’information, au pire volonté de nuire, sans que l’on ne sache ce que l’État haïtien entend faire de cet argent gelé.

Pendant plusieurs heures, le lundi 13 novembre 2017, l’ex-ministre de l’Economie et des Finances, Yves Romain Bastien, a été entendu au parquet de Port-au-Prince. « C’est sur le dossier de l’aéroport. J’avais décidé de répondre à la convocation », a confié l’ex-ministre au journal en fin d’après-midi. Peu après, en début de soirée, dans un communiqué authentifié pour le journal par Me Ocname Clamé Daméus, on peut lire que « le parquet informe le public en général et les justiciables en particulier que le commissaire du gouvernement vient tout juste d'auditionner M. Yves Romain Bastien, l'ex-ministre de l'Economie et des Finances de l'administration Privert-Jean-Charles ».

 

Quand le CSPJ désapprouve le Comité national pour l’avancement de la justice

Editorial -

Pour la première fois depuis son entrée en fonction en 2012, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) prend le contre-pied d’une initiative gouvernementale. Organe d’administration, de contrôle, de discipline et de délibération du pouvoir judiciaire, le CSPJ exprime son désaccord sur la mise en place du Comité national pour l’avancement de la justice (CONAJ). A travers une note de presse publiée après l'investiture dudit comité, le CSPJ, se référant à ses attributions constitutionnelles et légales, ne fait pas dans la dentelle pour fustiger la création de cette structure jugée informelle. Composée de cinq membres, dont le président du CSPJ, le CONAJ s'assigne la mission de contribuer à une bonne gouvernance  de la justice. En termes d’objectifs, le CONAJ se propose de relever les défis de la détention préventive prolongée, la surpopulation carcérale, entre autres.

Comment le président du CSPJ va-t-il continuer à siéger au sein du CSPJ et œuvrer comme membre du CONAJ, vu que les autres membres du Conseil rejettent la création du CONAJ ? Est-ce le début d’un bras de fer à l’intérieur du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire ? Le CONAJ est-il une structure mort-née si l’on s’en tient à l’absence des autres membres du CSPJ à la cérémonie de lancement du CONAJ et leur refus d’accepter la mise en place de ce comité ? Le CONAJ va-t-il empiéter sur les attributions du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire ? Le gouvernement veut-il profiter du laxisme du CSPJ pour résoudre les graves problèmes auxquels la justice se trouve confrontée ?

Si la mission du CONAJ était définie dans le temps, les autres membres du CSPJ ne seraient pas aussi méfiants face à sa création. Deux parmi les objectifs que le CONAJ se propose d’atteindre constituent des prérogatives du CSPJ. Cependant, depuis les cinq ans d’existence du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, cette structure n’a jusqu’à présent pas rempli ses obligations conformément à la loi qui l’a créée. Il n’a ni revendiqué la mainmise du ministère de la Justice sur le personnel du pouvoir judiciaire ni créé les voies et moyens pour exercer sa gestion sur ce personnel. Seuls les juges figurent au sein des membres du personnel du CSPJ. Cet acte posé par les autres membres du Conseil est-il le début d’une série qui va marquer un tournant dans l’histoire de cette institution ?

Les problèmes de détention préventive prolongée et de surpopulation carcérale qui rongent le système judiciaire seront-ils résolus par le CSPJ ou par le CONAJ ? Les fausses expéditions délivrées par des greffiers dans différentes juridictions seront-elles régularisées ? Enfin, verra-t-on  le CSPJ exercer sa discipline sur l’ensemble du personnel du pouvoir judiciaire ?

Lemoine Bonneau

lbonneau@lenouvelliste.com

Le palais Sans Souci - Haïti